Stéphane ARRAMI, le coeur à sa Kabylie et Tamazgha

Stéphane Arrami, dont le père est originaire d’Asif Amizur en Kabylie, a passé une grande partie de sa jeunesse en Tunisie. Il a visité les contrées amazighes de la baie de Carthage, jusqu’à Aïn Draham, Tabarka, Nabeul, Bizerte, Zaghouan, Sousse, Sfax, Matmata, Tamezret et Djerba.

Après le Printemps Noir de Kabylie, il a parcouru le pays kabyle, tamurt n Lqvayel (Tamurt Azwa) de Tizi-Ouzou à Larbaa Nath Irathen, en passant par la forêt de Yaakouren, Azazga, Sidi Aich, Vgayet, la vallée de la Soummam à Oued Ghir, parcouru la Kabylie Maritime (Azzefoun).

Parmi ses projets : l’écriture dont un essai consacré à ses ancêtres en Kabylie, des documentaires sur l’Afrique du Nord Amazighe, le développement d’une université numérique.

Vision 360° sur l’Afrique du Nord

Communicant de métier et formateur, il consacre une grande partie de sa vie à la promotion de l’amazighité par ses divers sites tels que Kabyle.com, Amazigh24.com, Tunisie-berbere.com,..

Stéphane Arrami défend des valeurs de laïcité, d’un fédéralisme nord-africain solidaire avec tous, d’une société amazighe qui préserve ses richesses historiques et son environnement sans tomber dans le sectarisme.

  • transmission éducative par le biais des technologies de l’information et de la communication
  • d’actions qui participent à cultiver une francophonie berbère en même temps qu’à développer des langues ancestrales par les outils numériques et ses nouveaux modes d’échanges et d’interactions.

Ancien élève du lycée français de Tunis, ouvert sur le monde il entretient des liens avec des personnes d’horizons très divers. Il a pu travailler avec des organes d’information très variés en lien avec divers continents, tels que le Congo Afrique des Grands Lacs (CIMADE), Madagascar et la Chine.

Stéphane Arrami à Lyon

A Lyon où il vit, il est apprécié pour son professionnalisme, son intégrité, sa volonté d’agir sur le long terme.

Plusieurs associations travaillent en partenariat actif avec ses sites qu’il s’agisse du Congrès Mondial Amazigh, l’AMA, Tanat Diapora Touarègue, le Forum Solidarité Méditerranée Lyon (FORSEM Cimade), l’association Tamurt Lyon, la Sitelle de Kabylie, Akfadou Média, Sybous Editions, l’association Kabyle Laïque de Lyon…

Écrit par :